Facebook Linkedin Instagram Youtube

J’écris cet article pour répondre à la question d’une cliente : “C’est quoi l’enfant intérieur ? A quoi cela va servir d’aller la trouver ?” Merci à elle de me permettre d’éclaircir ce point. A quel moment, notre enfant intérieur intervient-il ? Quel est son message ? Pourquoi est-ce important de l’entendre et comment l’écouter ? Voilà ce que nous allons examiner.

  1. Quand ?

  • Quand on vous manque de respect, qu’on vous en demande toujours plus, sans reconnaissance, et que vous explosez de colère.
  • Quand vous avez fait une petite erreur au travail et que cela vous met dans des angoisses pas possibles.
  • Quand vous êtes insatisfaite de votre relation à l’autre; que avez l’impression d’être transparente, voir inexistante, et que cela vous rend triste.

Vous vous reconnaissez dans certaines de ces situations ?

Lorsque nous réagissons instantanément et excessivement à une situation, c’est notre enfant intérieur, du fond de notre inconscient, qui réagit.

 2. Pourquoi ?

“Toutes les personnes ont d’abord été des enfants; mais peu d’entre elles s’en souviennent “ Antoine de Saint Exupéry.

Dès notre naissance, et même avant, nous ressentons les situations, les évènements, par le prisme de ce que nous en comprenons; ou pas.

Dans la réalité, nous interprétons les faits.

Et lorsque nous réagissons violemment, une fois adulte, c’est notre enfant intérieur qui réagit.

Parce que cela réactive une situation où il s’est senti rejeté, trahi, humilié,ou abandonné.

Une émotion qui n’a pas été prise en compte, ni par son entourage , ni par nous-mêmes, qui avons bien pris soin d’enfouir ce souvenir douloureux….

Si nous n’apaisons pas, en un dialogue intérieur avec notre enfant , l‘émotion douloureuse, elle resurgira sans cesse.

Avez-vous remarqué qu’il y a des situations qui se reproduisent régulièrement dans votre vie ? Pas très agréables ?

C’est le signal que c’est le moment de regarder en face l’émotion qui n’a pas été reconnue.

C’est le moment de nous relier à notre enfant intérieur.

3. Comment ?

Lorsque nous avons  décidé de faire cesser ces réactions violentes et intempestives, qui nous mettent mal à l’aise par rapport aux autres, par rapport à nous-mêmes, alors il faut aller chercher, au fond de nous, le pourquoi du comment.

C’est le moment de nous relier à notre enfant intérieur.

Nous relier à notre enfant intérieur, c’est accepter de ressentir les émotions.

  • Qu’est-ce qui se passe ?
  • Qu’est-ce que je ressens ?
  • De quoi j’ai besoin ?

Autant de questions pas faciles à se poser…

Prendre du recul... retrouver les souvenirs; les croyances bâties autour…

Pas aisé de faire ce travail seul(e)…

Par la méditation, par la visualisation guidée avec un sophrologue, ou un travail avec un psychologue, – choisissez la méthode qui vous convient le mieux-, vous  allez contacter votre “vous” enfant. 

Avec beaucoup d’Amour.

Lui demander ce que cette situation lui rappelle; de quel souvenir douloureux s’agit-il ? Quelle est son émotion ?

Laisser venir les réponses en vous… Ecouter l’émotion….L’accueillir…

Votre “vous ” adulte, écoute, apporte son soutien, réconforte.

L’enfant est rassuré, apaisé.

Vous éprouvez alors un sentiment d’unité, de puissance.

“Lorsqu’on se traite avec amour, la honte diminue et l’estime de soi augmente” Margaret Paul ( Renouez avec votre enfant intérieur).

4. Et après ? :

L’enfant, c’est :

  • la sensibilité
  • la spontanéité
  • la curiosité
  • l’émerveillement
  • la confiance
  • la créativité

Regardez comme les enfants sont à fond dans l’instant; dans ce qu’ils font, ce qu’ils inventent, ce qu’ils éprouvent; comme ils sont confiants, joyeux.

Lorsque vous êtes arrivé(e) à renouer avec votre enfant intérieur, vous éprouvez un sentiment de puissance : vous êtes à nouveau “un”, apaisé, ouvert à toutes les possibilités.

Vous marchez main dans la main avec votre enfant intérieur.

Vous pouvez laisser libre cours à votre spontanéité ( plus de masque), à votre joie, à votre créativité; à la confiance.

Cela peut être simple au quotidien. Demandez :

  • Quelle couleur  as-tu envie de porter aujourd’hui ?
  • Que souhaites-tu manger ?
  • Où voudrais-tu partir en vacances ?

Accordez-vous ces moments pour rien, spontanés, sans objectif particulier.

Juste vous détendre; dans la joie.

Laissez aller votre imagination.

Rêvez, dessinez, écrivez, chantez, dansez…..

Souvenez-vous comme , enfant, vous pouviez regarder les nuages défiler dans le ciel bleu; se former, se déformer; les formes que vous y voyiez…

Souvenez-vous de tous les contes où les enfants trouvent des solutions, résolvent les problèmes, surmontent les difficultés avec ingéniosité ( le petit poucet, Hans et Gretel, pouceline, le petit prince. et j’en passe…..)

5. Conclusion :

  • votre enfant intérieur, c’est la part qui réagit immédiatement et avec force à une situation qui réactive un souvenir, une émotion douloureuse.
  • vous relier à votre enfant intérieur, c’est accepter de ressentir les émotions; c’est aller consoler le petit enfant en colère ou triste qui n’a pas été entendu auparavant.
  • renouer avec votre enfant intérieur, c’est retrouver la spontanéité, la joie, la confiance.

Alors :

Libérez votre enfant intérieur pour ré-enchanter votre vie

Si cet article vous a plu, sentez-vous libre d’écrire un commentaire.

Vous pouvez lire d’autres articles ou écouter des audios : https://zenethappy.fr/2021/03/16/sancrer-pour-rester-calme-et-sereine-pendant-la-tempete-audio/

https://zenethappy.fr/2021/03/08/jai-droit-a-la-douceur-pour-retrouver-ma-paix-interieure-et-vivre-la-joie-au-quotidien/