Facebook Linkedin Instagram Youtube

Vous le savez,ou non, la sophrologie, c’est la science de la conscience en équilibre: corps, coeur et mental en harmonie. Pour se sentir en paix, détendu dans son corps, calme dans sa tête et dans son coeur. C’est pourquoi nous attachons de l’importance à écouter les signaux  de notre corps, à avoir conscience de notre schéma corporel. Ce sont eux qui nous signalent un inconfort physique; lequel peut aussi être un signal d’alarme pour exprimer un état émotionnel en déséquilibre. Vous le retrouvez dans beaucoup d’expressions populaires : “J’en ai plein le dos; j’ai un noeud dans la gorge, elle est serrée; ça me fait mal au ventre, je ne digère pas ; je ne peux plus avancer; etc…..”. Vous l’avez compris: nos émotions s’expriment par le corps.

Avez-vous déjà entendu parler du sens de la proprioception ?

C’est un sens qui nous permet au même titre que les autres sens, vue, ouïe, odorat et sensibilité tactile , de communiquer avec le monde extérieur.

C’est celui qui , à l’aide de capteurs nerveux au niveau des muscles de notre corps, nous indique à tout moment se situent nos membres, notre tête, dans l’espace.

A quoi donc cela peut bien nous servir ?

Et bien, lorsque vous êtes allongé sur un lit, les capteurs indiquent à votre cerveau que vos membres sont en position horizontale. Donc, si vous voulez vous lever, passer en position verticale, vous avez un ensemble de manoeuvres à réaliser. Et les capteurs servent d’indicateurs tout au long de cette manoeuvre.

Pour vous positionner correctement dans l’espace.

Nous le faisons bien sûr, en mode automatique; notre cerveau a été entraîné à cela depuis l’enfance.

La proprioception nous permet de ne pas nous faire mal dans une mauvaise posture; de ne pas tomber; de nous mouvoir en accord avec la loi de la gravité terrestre à laquelle nous sommes soumis; d’ imprimer à notre tête, nos bras, nos jambes le mouvement précis que nous souhaitons réaliser.

Une personne privée de la proprioception est incapable de se mouvoir seule dans l’espace, sans repères ; alors que muscles et moelle épinière sont fonctionnels.

Des études sont réalisées sur cette relation muscle-cerveau.

Lorsque le muscle est étiré, les capteurs proprioceptifs envoient l’information au cerveau. Nous savons, à chaque instant, comment nous sommes positionnés.

Une chose plus étonnante : lorsque nous répétons un mouvement dans notre tête, nous le visualisons ; et cela active les mêmes zones dans le cerveau que si nous le réalisons en vrai.

Les sportifs, les danseurs, les musiciens, utilisent cette capacité pour s’entraîner à une gestuelle précise; en plus de la répétition physique en réel.

Les accidentés utilisent cette capacité pour leur rééducation. Pour favoriser la reprise de la mobilité.

Je suis toujours en admiration devant les capacités de notre corps.

Alors, gratitude à cette exceptionnelle machinerie.

Pensez-y lorsque vous vous tenez debout, ou allongé…..

Prenez soin de vous.

Un article sur l’ancrage, cette action physique qui vous permet de vous sentir solide sur la terre ; et dans votre tête.

Retrouvez un reportage diffusé sur arte.