Mon coup de coeur du mois : l’énergie pour guérir.

equilibre, harmonie pour vivre sereinement

Aujourd’hui c’est lundi ! Je vous partage mon coup de cœur.

Au programme : balade . Pour le plaisir de marcher librement, le nez en l’air observer tous les détails architecturaux. J’adore !

Et pause lecture. Je m’installe sur la terrasse, au milieu des jasmins qui offrent encore leurs fleurs délicates.

J’ouvre « L’énergie pour guérir «  de Sandrine Muller-Bohard.livre :l'énergie pour guérir

Merci à Emmanuelle Julia de me l’avoir amené.

Je ne connais pas cette auteure.

J’ouvre les premières pages, je découvre son univers .

Et là, je me régale ! Page après page, je me retrouve dans sa vision du monde.

Sandrine se définit comme artiste . Elle patine les meubles, pour leur donner une seconde vie, pour faire perdurer l’histoire de la famille tout en remettant les meubles au goût du jour. C’est son gagne-pain. Clin d’œil à Pascaline Taillandier.

Elle anime des ateliers peinture pour des enfants précoces, autistes, trisomiques ; les enfants «  différents ». Elle dit tout le bonheur qu’ils lui témoignent. Clin d’œil à Anne-Marie Vincent.

Au fur et à mesure que je lis ce qu’elle écrit, ce qu’elle partage, je m’y retrouve.

J’hésite entre lire son livre, le dévorer en une fois, tant j’y prends plaisir. Ou , justement, le lire par intervalles, pour goûter à chaque fois l’attente et ce rendez-vous.

Sandrine est professeur de yoga.

Elle est aussi guérisseuse, magnétiseuse. Et la façon dont cela lui est révélé est surprenante (pages 28..). Comme si son parcours de vie l’avait amenée, petit à petit à cela.

Elle considère cela comme un don de l’univers. Elle reverse ce que les personnes qui viennent la voir lui donnent, comme juste prix du soin qu’elles ont reçu, à des associations.

Elle considère l’être humain comme un tout ; une vision qui m’est chère en tant que sophrologue :

– le corps  qui est notre enveloppe terrestre, ce que nous présentons aux autres. Avec les 5 sens pour percevoir le monde qui nous entoure et communiquer avec.

– le mental : toutes les questions, les jugements, les avis qui passent dans notre tête.

– le cœur, siège des émotions, ce qui nous pousse à agir.

Elle le représente comme une bougie dont la cire est le corps ; la mèche est le mental ; la flamme est ce qu’elle appelle « l’âme » ; et la lumière qu’elle dégage comme le rayonnement propre à chaque individu.

bougie allumée, lumière, rayonnement

Les trois sont intimement liés et doivent être équilibrés pour rayonner .Encore un mot cher à la sophrologie : équilibre, harmonie.

pont, équilibre, sérénité

Elle donne de petits exercices pour se relier à son corps, sa respiration, ses 5 sens ; pour manger en conscience. Respecter ses rythmes de sommeil.

Pour comprendre comment le mental prend le dessus et s’ancrer, revenir à l’instant présent, à la méditation, à l’accueil et l’observation de ses émotions.

Elle parle d’amour, de gratitude dans sa relation à soi-même, aux autres et au monde.

Toutes choses que nous abordons, sophrologues, pour accompagner les personnes qui viennent nous voir vers une meilleure conscience, un mieux-être vers l’équilibre et l’harmonie.

Elle parle de vibration pour exprimer notre rayonnement dans le monde. Elle donne des exercices pour changer son regard sur les choses, pour diminuer les peurs, accepter des situations. Ce que nous retrouvons dans le déplacement du négatif, dans les visualisations mentales.

Ensuite, elle décrit une partie spirituelle dans sa vision du monde. Elle parle des chakras, des anges gardiens, et de la loi d’attraction. Sujets dont chacun est libre de se faire un avis personnel.

Mais ce que j’aime dans ce livre, c’est tout l’amour, toute la gratitude qu’elle exprime. Elle évoque Mère Teresa, l’abbé Pierre, Mandela, Jacques Salomé et Frédéric Lenoir…

Je suis persuadée comme elle des effets bénéfiques de ces émotions pour avancer sereinement dans sa vie.

je t'envoie de l'amour

Avec un objectif pour chacun, à son niveau, d’apporter la lumière et la solidarité entre chaque être vivant.

Belle vision, n’est-ce pas ?

C’est ce que nous espérons tous après cette période particulière qui a remis en questions non seulement nos fonctionnements personnels, mais aussi mondiaux.

Prenez soin de vous. Avec amour.

PS : je n’ai aucun intérêt lié à ce livre ou à son auteure.

Marie-Françoise Mareau

Artisane de Paix Intérieure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *