Pour déposer vos soucis : une courte histoire

Vous avez remarqué ? Lorsque vous avez un souci, un problème, votre cerveau, -qui a pour mission de résoudre les problèmes-, reste focalisé là-dessus.

cerveau en boucle, rouages actifs

Lorsque ma tête est pleine : doutes, soucis, attentes de réponse ; et que ça mouline en boucle là-dedans, voilà une courte histoire que j’aime bien écouter.

Je vous la partage. Lisez l’article ou prenez ces 10 mn d’écoute.

Et dites-moi ce que vous en pensez !

1.Choisissez un moment où vous êtes sûre de ne pas être dérangée :

Coupez le téléphone, l’ordinateur. Diffusez éventuellement une musique en fond sonore; une musique douce, que vous appréciez, qui vous apporte du calme, de la détente.

2.Installez-vous confortablement dans un fauteuil :

Vérifiez les points de contact de votre corps avec les supports; les pieds sur le sol, les cuisses et les fessiers sur l’assise du fauteuil, le dos déposé sur le dossier.

Assurez-vous que votre posture est droite : votre colonne étirée confortablement ; votre tête, dans le prolongement, dans une position confortable pour vous, dans l’axe ou légèrement abaissée vers la poitrine.

Laissez vos épaules, vos bras aller à la gravité naturelle, confortables.

Vérifiez , en faisant un tour de ronde,de la tête jusqu’au bout des pieds,  que votre corps est dans la juste position, dans la juste tension; en mode  » économie d’énergie »; détendu, relâché…

fauteuil relax, détente, pause

3.Décidez de laisser passer les idées, les images, les pensées qui ne sont pas utiles, à cet instant :

Laissez-les filer comme légers nuages dans le ciel.

Ce temps préparatoire vous permet d’abaisser légèrement votre niveau de vigilance et d’être plus présente à vous-même.

4.Votre respiration est tranquille

Votre poitrine se soulève au rythme régulier de votre respiration. Comme le flux et le reflux de la vague…paisible

5.Ecoutez cette histoire ou laissez-la filer doucement :

Cette histoire s’appelle : « L’arbre à soucis  »

Un jour, j’ai retenu les services d’un menuisier pour m’aider à restaurer ma vieille grange. Après avoir terminé une dure journée au cours de laquelle une crevaison lui avait fait perdre une heure de travail, sa scie électrique avait rendu l’âme, et pour finir, au moment de rentrer chez lui, son vieux pick-up refusait de démarrer.
Je le reconduisis chez lui et il demeura froid et silencieux tout au long du trajet. Arrivé chez lui, il m’invita à rencontrer sa famille. Comme nous marchions le long de l’allée qui conduisait à la maison, il s’arrêta brièvement à un petit arbre, touchant le bout des branches de celui-ci de ses mains.
Lorsqu’il ouvrit la porte pour entrer chez lui, une étonnante transformation se produisit. Son visage devint rayonnant, il caressa ses deux enfants et embrassa sa femme.
Lorsqu’il me raccompagna à ma voiture, en passant près de l’arbre, la curiosité s’empara de moi et je lui demandai pourquoi il avait touché le bout des branches de cet arbre un peu plus tôt.
« C’est mon arbre à soucis, » me répondit-il. « Je sais que je ne peux éviter les problèmes, les soucis et les embûches qui traversent mes journées, mais il y a une chose dont je suis certain, ceux-ci n’ont aucune place dans la maison avec ma femme et mes enfants. Alors, je les accroche à mon arbre à soucis tous les soirs lorsque je rentre à la maison. Et puis, je les reprends le matin ».
« Ce qu’il y a de plus drôle »,
 il sourit, « c’est que lorsque je sors de la maison le matin pour les reprendre, il y en a beaucoup moins que la veille lorsque je les avais accrochés. »
auteur inconnu

maison à la campagne, calme, verdure, arbres

6. Prenez le temps d’accueillir cette histoire :

Laissez-la faire son chemin jusqu’à un coin de votre conscience…

7. Installez un sourire sur vos lèvres :

Laissez monter à vos lèvres un sourire. Votre cerveau y reconnait un signe de détentesourire, détente

8. Prenez quelques instants pour apprécier le calme retrouvé :

Vivez, appréciez la détente, profonde. Diffusez-la à tout votre corps; à chaque respiration, davantage….une nouvelle légèreté

9. Laissez venir à votre conscience 3 qualités :

Laissez venir à votre conscience trois qualités dont vous allez avoir besoin dans les instants, les jours à venir : santé, énergie, joie, équilibre, force ….

10.Et lorsque c’est suffisant pour vous, préparez-vous à revenir doucement.

A votre rythme, doucement, revenez à l’ici et maintenant, en conscience, dans la pièce où vous vous trouvez.

Remuez doucement les pieds, les mains.

Etirez-vous agréablement; baillez….

Prenez le temps qu’il vous faut pour réactiver l’énergie; frictionnez , tapotez sur votre corps ou laissez-vous aller au sommeil si vous l’avez pratiqué le soir.

Pour poursuivre votre journée,  apaisée par ce temps que vous avez pris pour vous, ce moment où vous avez pris soin de vous.

Vous êtes prête à poursuivre votre journée !

vivre la joie, ballons multicolore

C’est une histoire que j’aime beaucoup; pour le lâcher-prise, pour prendre du recul…

Vous pouvez le faire également avec vos enfants : de manière ludique

Faites-lui fabriquer , ou visualiser, une boîte à décorer suivant ses goûts. Une boîte que vous appellerez  » la boîte à soucis ». Où il dépose, le soir, les tracas de sa journée; en pensée, en dessins, en mots. Et vous verrez ! Le lendemain, il y en a beaucoup moins(s’il s’en rappelle) !!

boîte à soucis, déposer ses soucis

Si vous le souhaitez , allez relire l’article sur les pouvoirs de la visualisation

J’ai hâte de vous lire et de partager vos commentaires.

Je vous souhaite une belle journée.

Avec bienveillance.

Marie-Françoise

2 comments on “Pour déposer vos soucis : une courte histoire

  1. Une petite bulle de paix avec histoire à méditer.
    Merci Marie Françoise. Ce peit lâcher prise a un goût de « revenons-y »😆avec guidance c’est plus sympa mais possible sans guidance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *